Tout savoir sur le diagnostic thermique

Toiture mal isolée, manque de régulation de chaleur émise par les appareils de chauffage… nombreux sont les causes de la déperdition de chaleur. Un moyen d’y apporter solution, est de faire un diagnostic thermique avant d’entamer tous les travaux de rénovation énergétique. À l’heure actuelle, c’est même devenu une obligation légale de réaliser un diagnostic thermique. Voilà pourquoi y accorder une grande importance. Comment se passe un diagnostic thermique ? Quel est le prix d’un diagnostic thermique ? Tout en poursuivant votre lecture, Franceimmosud vous répond à ces questions.

Diagnostic thermique pour une maison

Les avantages d’un diagnostic thermique

Le diagnostic thermique est un processus préalable à des travaux d’isolation. Il comporte plusieurs avantages pour les habitants d’un logement. Ci-après, quelques-uns des bénéfices du diagnostic thermique :

  • La valorisation du patrimoine ; grâce à un audit thermique, il vous est possible de détecter les points faibles de votre bâtiment ; et d’y apporter une solution le plus tôt possible. C’est un outil qui vous guide sur le choix des travaux d’isolation à réaliser. Ainsi, vous accordez une plus longue vie à votre logement, un incontournable dans les tendances immobilières si vous pensez à vendre. C’est un aspect utile si vous pensez le revendre plus tard.
  • L’économie de l’énergie ; Le diagnostic thermique permet de chiffrer votre consommation d’énergie. Mais surtout, grâce aux travaux que vous ferez, vous verrez à la baisse vos charges de consommation énergétique. Par exemple, vos radiateurs tourneront beaucoup moins longtemps, car la chaleur produite restera davantage dans la maison.
  • Recevoir les aides étatiques. Dans le but d’encourager chaque propriétaire de logement à réaliser un diagnostic thermique, l’état met les moyens en jeu. Il met à leur disposition des aides financières aux travaux de rénovation énergétique. Les primes d’économie d’énergie aussi sont un moyen pour l’état de pousser plus d’habitants à réaliser des travaux de performance énergétique.
  • Un maximum de confort. Eh oui, voilà un bénéfice non négligeable du diagnostic thermique. En isolant votre maison comme il se doit, vous éprouverez un réel plaisir à passer plus de temps chez vous. Vous avez un large choix pour bien choisir le meilleur isolant thermique qui garantira le meilleur confort de votre maison.

Consultez le guide si vous avez une des questions ci-dessous :


Le déroulement d’un diagnostic thermique

Il convient avant tout de dire qu’il existe plusieurs types de bilan thermique. Et chacun d’eux est utilisé pour une occasion précise : nouvelle construction, mise en location d’un bâtiment, travaux de rénovation. Cependant, ils ont tous la même finalité : optimiser le rendement énergétique d’une maison.

L’étude thermique

C’est l’étude thermique qui est réalisée en cas d’une nouvelle construction. La RT2012 est la norme à laquelle toute maison neuve doit répondre. Cette norme définit de façon précise l’état des matériaux à utiliser, ainsi que la limite annuelle de consommation d’énergie à ne pas dépasser. Même les logiciels servant à modéliser la future construction sont définis. L’étude thermique réalisée par un professionnel est nécessaire pour obtenir le permis de construire.

L’audit énergétique

L’audit énergétique est l’idéal en cas de rénovation. C’est un audit très développé qui prend en compte des données beaucoup plus détaillées : les occupants de la maison et leur consommation respective en énergie, l’âge du bâtiment…
Ce qu’il y a d’important à noter, c’est que tout technicien n’est pas habileté à faire un audit thermique. L’audit énergétique étant éligible au Crédit d’impôt pour la transition énergétique, seulement un diagnosticien certifié est en mesure de le réaliser. Il vous est possible de percevoir jusqu’à 30% des frais dépensés, mais uniquement sous forme de crédit d’impôt.

Le diagnostic de performance énergétique

En cas de mise en vente ou de location d’un logement pour une durée égale ou supérieure à quatre mois, le diagnostic de performance (DPE) est obligatoire. Sa validité est de 10 ans, et c’est le propriétaire du logement qui l’engage. Le DPE produit des étiquettes allant de A à F, et qui servent à classer les logements selon deux critères : la production de gaz à effet de serre et la consommation de l’énergie. À l’issue du DPE, des conseils vous sont prodigués sur : comment économiser davantage d’énergie, les travaux utiles pour améliorer la performance énergétique de votre habitation.

Quel budget pour un diagnostic thermique ?

Comme dit plus haut, le terme diagnostic thermique englobe un ensemble de prestations. Les prix de ces prestations peuvent énormément varier. Pour ce qui est de l’étude thermique, sa réalisation par un bureau d’étude coûte entre 200 et 1200 euros ; dépendamment de la taille du projet.
Le diagnostic de performance énergétique (DPE) coûte entre 100 et 150 euros.
L’audit énergétique oscille entre 400 et 1000 euros, voire plus.

En conclusion

Sans aucun doute, le diagnostic thermique apparait donc comme étant un indispensable. Peu importe l’étape de vie de votre logement, il ne peut que lui permettre de gagner encore plus de points. Il existe des bureaux d’étude thermique certifiés pour vous aider dans la réalisation de votre bilan thermique. Ces derniers mettent à votre disposition des thermiciens capables de réaliser un diagnostic selon les règles en la matière.

Poursuivez votre lecture :

Comment réussir son premier investissement locatif ?